Nerfs crâniens et réflexologie faciale

Le schéma du cerveau sur le visage 
Le Pr. Bùi Quốc Châu décide en 1984 de proposer ce schéma qui représente le cerveau sur le visage. Il s’agit au début d’une hypothèse.
Le cerveau est projeté de telle sorte que les lobes frontaux se retrouvent au dessus du front et le cerveau au niveau du menton. Nous pouvons toujours vérifier que le côté droit appartient à sa projection à droite et vice-versa. 

Au début le Pr. Châu ne trouve pas de corrélations précises avec les points·bqc déjà connus. Cependant progressivement et avec l’aide d’essais cliniques de ses élèves, il précise les relations entre des points fixes de la carte du Dien Chan et les nerfs crâniens. C’est alors qu’on retrouve des ponts entre les effets découverts de chaque point·bqc et les fonctions des nerfs crâniens.

Par exemple le Pr. Bùi Quốc Châu utilisait souvent le point 34· pour traiter les problèmes oculaires, bien qu’il savait qu’il correspondait à des troubles du pied (schéma de Penfield) et du trapèze (schéma des extrémités sur le visage). Au début il croyait que les bons résultats provenaient du fait que le point 34· se situe très près de l’œil, mais grâce au schéma du cerveau sur le visage il a pu vérifier qu’il avait découvert un autre reflet: celui du nerf optique.

Ce ne sont pas tous les troubles oculaires qui sont liés à la paire crânienne II, mais c’est très pratique de l’essayer pour le vérifier. Nous pouvons ainsi débloquer et activer le processus d’autorégulation et obtenir des effets surprenants.

Souvent ce sont nos élèves en Dien Chan qui pratiquent la médecine occidentale, ceux qui pensent à utiliser ce schéma. Nous ne devons pas abandonner son étude mais nous intéresser aux fonctions de chaque nerf crânien.
N’étudier que les points serait amputer le Dien Chan de sa dimension multiréflexologique. Combiner les stimulations des poins fixes avec les zones réflexes des schémas offre toujours de meilleurs résultats et aussi plus durables.
C’est pourquoi nous préférons utiliser des outils multireflex qui nous offrent la possibilité de réaliser des stimulations précises.


Reflets des douze paires de nerfs crâniens
Point·bqc 197·: nerf nº 1 olfactif.
Point·bqc 34·: nerf nº 2 optique.
Point·bqc 184·: nerf nº 3 moteur oculaire commun qui contrôle le mouvement des yeux.
Point·bqc 491·: nerf nº 4 pathétique qui contrôle les mouvements des yeux.
Point·bqc 61·: nerf nº 5 trijumeau qui permet le contrôle des mouvements de la mandibule et la sensibilité du visage.
Point·bqc 45·: nerf nº 6 moteur oculaire externe qui contrôle le mouvement des yeux.
Point·bqc 5·: nerf nº 7 facial qui contrôle les mouvements des muscles du visage et la sécrétion de la salive et des larmes, la sensibilité de l’oreille et d’une partie de la langue.
Point·bqc 74·: nerf nº 8 cochlée-vestibulaire, auditif qui contrôle l’ouïe et l’équilibre.
Point·bqc 64·: nerf nº 9 glossopharyngeal qui permet le contrôle des mouvements et de la sensibilité du pharynx, d’une partie de la langue et des sécrétions de salive.
Point·bqc 113·: nerf nº 10 pneumogastrique qui contrôle les mouvements du voile du palais, du cœur et du larynx, des poumons et du tube digestif. 
Points·bqc 511· et 156·: nerf nº 11 spinal qui permet de contrôler les mouvements des muscles du cou et des épaules.
Point·bqc 7·: nerf nº 12 hypoglosse qui permet le contrôle du mouvement de la langue en général.
Point·bqc 19·: point yang, système sympathique (orthosympathique yin).
Point·bqc 26·: point yin, système parasympathique, hypophyse. 


Par fonctions et organes
• Odorat: 197· 
• Yeux: 34· 184· 491· 45· 
• Oreilles équilibre: 5· 74· 
• Langue: 5· 64· 7· 
• Bouche: 113· 
• Pharynx: 64· 
• Larynx: 113· 
• Mandibule: 61· 
• Face: 61· 
• Cou: 511· 156· 
• Epaules: 511· 156· 
• Cœur: 113· 
• Poumons: 113· 
• Tube digestif: 113· 
• Salive: 5· 64· 
• Larmes 5· 
• Équilibre 74· 
• Système sympathique: 19· 
• système parasympathique: 26· 


Stimulation des points et des zones multiréflexologiques
Pour stimuler un point fixe du visage il est important de savoir les détecter et avoir appris à lire correctement la carte des points fixes du Dien Chan.
Pour obtenir les meilleurs résultats lorsqu’on est encore débutant, on recommande de stimuler la zone réflexe, c’est à dire la zone où se trouve le point, avec un outil multireflex. Pour utiliser le schéma des nerfs crâniens, utiliser le petit marteau nº128 qui permettra une stimulation ponctuelle, aussi bien yang en utilisant son embout en caoutchouc, que yin à l’aide de la tête hérissée de mini-tiges douces.

Les outils multireflex représentées sur le schéma de droite sont une proposition. Il y a un grand nombre d’outils qui s’adaptent à chaque cas et chaque type de traitement.
L'information détaillée de chaque outil est disponible depuis le catalogue du DienShop.

En haut à gauche l’outil boule yang – rouleau yin nº206 permet de stimuler les zones réflexologiques. Nous utiliserons la petite boule de picots (effet yang) pour réchauffer, concentrer et stimuler la zone choisie. Le rouleau de mini-tiges (effet yin) sert à rafraichir, disperser et détendre.

En haut au centre le petit marteau nº128 pour stimuler les points sans se préoccuper des coordonnées exactes; le côté en caoutchouc (effet yang). Pour disperser les tensions très localisées, nous martèlerons très doucement avec le côte mini-tiges (effet yin).

La deuxième image représente la carte des points·bqc relatifs aux nerfs crâniens avec un détecteur sphère lisse en corne naturelle nº101. C’est l’outil par excellence pour stimuler les points fixes du Dien Chan. Il est cependant nécessaire d’apprendre à lire correctement la carte. Lorsque il n'est pas possible d’assister à un cours, nous vous recommandons de commencer vos études avec l’application Faceasit.

Une fois localisés les points ou zones les plus sensibles, on obtient des résultats plus durables en appliquant sur chaque emplacement un timbre chauffant nº644. On applique les patch le soir pour les conserver toute la nuit. L’application répétée (entre 2 fois par semaine et tous les jours) permet un traitement plus en profondeur. Le patch Salonpas™ réchauffe le point ou la zone et le stimule lentement.

Sur le MiniBook on trouve tous les schémas de réflexion du Dien Chan et la carte des points des nerfs crâniens avec une liste détaillée.
Le livre complet du cours montre la carte des points·bqc des nerfs crâniens à la page 122 de l'ABC du Dien Chan.


Traitements qui utilisent le schéma du cerveau sur le visage
La liste n’est pas exhaustive mais elle peut aider à mieux comprendre l’utilisation de ce schéma.

Acouphène
Tous les acouphènes ne sont pas similaires, mais certains sont reliés à la paire crânienne VII, c'est-à-dire, en Dien Chan, les points·bqc 5· 10· et 74·. Le point 5· qui se trouve au centre de chaque narine, est souvent très douloureux en cas de sciatique, mais nous avons aussi réussi à diminuer de 90% le bourdonnement dans les oreilles en le stimulant. Dans ce cas l’idéal est de détecter le point avec le détecteur nº101, et de maintenir la stimulation approximativement une minute sur chaque narine. Lorsque le patient détecte une certaine réduction du bourdonnement c’est qu’on est en bonne voie. Bien sûr, il vaut mieux compléter le traitement en cherchant d’autres zones réflexes des oreilles sur d’autres schémas. Au moins, lorsque la stimulation du point 5· permet un certain résultat, c’est un traitement facile de proposer au patient afin qu’il se traite lui même chaque fois qu’il en sent le besoin. 


Perte d’odorat
Nous avons obtenu d’excellents résultats sur des patients qui avaient perdu le sens de l’odorat, simplement en stimulant les deux points·bqc 197· qui est le reflet de la paire crânienne I (nerf olfactif). On peut stimuler ce point qui se trouve sur le front à l’aide du petit marteau nº128 pendant 2 minutes sur chaque point. A la fin de la stimulation, présenter au patient un pot de baume ou de quelque chose qui ait une odeur significative afin de vérifier.
Nous avons obtenu une récupération totale de l’odorat en une seule session chez certains patients. Chez d’autres l’amélioration fut plus lente et on appliqua alors des patchs sur ces deux points pendant 3 heures chaque fois.


Trouble du trijumeau
Les traitements multiréflexologiques de la paralysie faciale et autres troubles situés le long du nerf trijumeau utilisent des stimulations localisées par ce schéma du cerveau sur le visage.
Il s’agit de détecter tous les points actifs des deux côtés du visage et les stimuler, chacun pendant 30 secondes en roulant chaque jour plusieurs fois.
On obtient de bons résultats avec un outil yang munie de boules de picots comme l’outil nº307.
Si le patient éprouve une certaine amélioration ou une augmentation de la sensibilité comme conséquence du traitement, nous appliquerons alors des patchs Salonpas™ sur tout le parcours.
Le point·bqc qui reflète le nerf trijumeau est le 61·. Ce point n’est pas très facile à détecter par un profane, il se trouve au début de la courbure de la narine.


 +info

www.multireflex.com


www.DienChan.org 
Site officiel de l'École Internationale de Multiréflexologie - Dien Chan (EiMDC). 



www.Faceasit.com

www.Faceasit.com 
Manuel complet de l'incroyable application interactive de Réflexologie Faciale. 



www.chanbeaute.com

www.chanbeauté.com 
La nouvelle technique d'esthétique thérapeutique développée par l'équipe de recherche de l'EiMDC. 



www.dienshop.com


www.DienShop.com 
Catalogue complet des outils multireflex de fabrication artisanale durable.